LIVRAISON OFFERTE A PARTIR DE 59€ D'ACHAT

Recette de gibier : Bruschetta au Faux-filet fumé de sanglier et Gorgonzola

En entrée, en plat ou pour l’apéro les bruschettas font toujours sensation ! D’une simplicité extrême, ces tartines peuvent être garnies avec de nombreux mets tels que du faux-filet fumé de sanglier. Un régal ! Découvrez une variante sucrée salée de cette célèbre tartine et donnez un parfum d'Italie à vos repas.

Cuisiner du gibier sauvage français c’est s’assurer de manger des viandes de qualité. Ayant vécu en liberté dans les forêts de notre pays et s’étant nourri de ce qu’ils pouvaient trouver sur leur passage comme des jeunes pousses, des glands ou encore des baies, les animaux sauvages ont vécu en totale autonomie sans aucune intervention de l’Homme.

Ingrédients (pour 5-6 bruchettas) :

  • 1 miche de pain
  • 1 plaquette de faux filet fumé de sanglier Nemrod
  • 150 g de gorgonzola à point
  • 5-6 petites prunes bien mûres
  • Une poignée de pignons de pin (ou noix concassées ou amandes effilées)
  • Miel
  • Des herbes fraiches ou séchées

Préparation :

Etape 1 : Coupez la miche de pain pour faire des tartines.

Etape 2 : Faites griller les tartines au four ou dans un grille-pain pour les rendre légèrement croustillantes.

Etape 3 : Etalez des morceaux de gorgonzola sur chaque tartine. En fonction de vos goûts, vous pouvez en mettre une plus ou moins grosse épaisseur.

Etape 4 : Coupez les quartiers de prunes pour les disposer sur chaque tranche de pain recouverte de fromage.

Etape 5 : Posez joliment le jambon fumé de sanglier entre les quartiers de prunes.

Etape 6 : Saupoudrez de pignons de pin pour donner un peu de croquant à votre tartine puis versez un filet de miel. Enfin, pour la touche finale, ajoutez quelques petites herbes de votre choix (herbes de Provence, herbes fraîches...)

Montrez-nous vos plus belles photos de bruschetta de sanglier sauvage ! 📸

Un brin d’histoire !

La bruschetta que nous connaissons tous est bien loin de l’originale ! Inventée dans les Pouilles, région très pauvre de l’Italie jusqu’au 20ème siècle, cette tartine, appelée « olio e sale », a été créée pour réutiliser les restes de pain en y versant un filet d’huile d’olive, du sel et en la faisant alors tremper dans de l’eau pour la ramollir et la rendre plus agréable en bouche. Petit à petit, la recette a évolué pour être garnie avec de nombreux mets qui s’accordent avec les envies de chacun.

Laisser un commentaire

Nom .
.
Message .

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être publiés